Les conditions légales

  • Même une femme seule peut subir un traitement.
  • Les restrictions d’âge ne sont pas déterminés par la loi, mais un soi-disant «accord tacite» parle de 50 ans d’âge.
  • Par cycle, plus de 3 œufs peuvent être fertilisés et peuvent être transmis.

Fait intéressant

En Espagne, la sélection du sexe de l’enfant est autorisée uniquement à des fins thérapeutiques, si grâce à elle une maladie génétique liée au sexe peut être évitée. Dans le procès connu du «jugement de Mataró”, en 1988, le tribunal a refusé à une mère de quatre fils le droit de choisir une fille comme prochain enfant. Ce fut l’une des rares affaires judiciaires dans laquelle la loi no. 35/1988 sur les techniques de procréation médicalement assistée a été appliquée. Cette loi, à propos de laquelle un large consensus social existe encore aujourd’hui, était alors considérée comme une nouveauté mondiale.

Source: Internet

Don de sperme / don d’ovocytes

  • Le don est anonyme.
  • Pas plus de 6 enfants sont générés à partir d’un même donneur.
  • Les embryons en surplus doivent être libérés dès le départ pour adoption.
  • Le don d’ovocytes est gratuit.
  • Revendication de l’enfant / femme / père social pour l’information générale à propos des donneurs.

Coûts

Un traitement FIV – le prix moyen est de 4000, – EUR, plus frais pour les médicaments

Un traitement avec don d’ovocytes coûte entre 8.000 et 10.000, – EUR.

Taux de réussite (statistiques pour 2012)

  • FIV / ICSI : 38%
  • Don d’ovocytes : 54%

Particularité

L’Espagne a une “Commission nationale pour la procréation humaine assistée», dont la tâche est de rédiger des rapports pour évaluer des projets de recherche et l’amélioration des techniques. En Catalogne, il existe aussi une “Commission pour les techniques de procréation humaine assistée” qui existait avant son homologue national. Cette commission a publié un grand nombre de rapports sur des questions complexes telles que la recherche sur les embryons, le don d’ovocytes, et le stockage des oeufs et du sperme.