Exigences statutaires

Le couple doit être nécessairement marié.

Pour l’insémination artificielle, seuls les ovocytes et le sperme du couple peuvent être utilisés.

Le don de sperme ne peut être utilisé que dans certains cas.

Seules les cellules de sperme d’un seul donneur au sein d’un même cycle peuvent être utilisées. Au maximum huit enfants peuvent être générés à partir du sperme d’un donneur.

L’enfant qui a été conçu grâce à un don de sperme peut, dès l’âge de 18 ans, exiger des informations sur son père biologique.

Ce qui est interdit:

  • le don d’ovules,
  • le don d’embryon,
  • la maternité de substitution,
  • le diagnostic pré-implantatoire, et
  • la congélation d’embryons.

Les compagnies d’assurance santé ne paient que …

L’insémination intra-utérine (insémination artificielle par injection directe de spermatozoïdes dans l’utérus) est remboursée par l’assurance santé. Toutefois, un maximum de trois cycles de traitement par grossesse sont rémunérés.

Les compagnies d’assurance santé ne paient pas … Combien ça coûte?

En Suisse, la fécondation in vitro n’est pas couverte par l’assurance santé.

Les coûts pour un cycle FIV / ICSI varient entre 4000 à 7000 CHF.

Il faut compter avec les préparations d’hormones nécessaires. Elles varient entre 500 à 3000 CHF. Mais ça peut aussi être beaucoup plus.

Statistiques intéressantes

Il y a environ 5.500 femmes inséminées artificiellement en Suisse chaque année.

L’insémination artificielle est offerte dans 28 cliniques en Suisse.

Le taux de réussite se situe entre 13 et 51%. La différence est assez grande.